meteofrance.com : la météo de la semaine en 100 pages seulement. [Dossier – 1/3]

Vous êtes forcément déjà passé par-là : à chaque événement, chaque jour, ou chaque fois que vous ne savez pas encore quoi regarder sur votre ordi, vous regardez la météo. Les sites pullulent et la concurrence est rude en ce domaine, pourtant il reste compliqué de trouver un site pas trop chiant avec des informations convenables. J’imagine que beaucoup d’entre vous ne vont pas plus loin que la recherche google et ses premiers résultats, et vous êtes donc forcément tombés, un jour ou l’autre, sur meteo.fr – ou meteofrance.com – le site officiel de Météo-France. Vous l’avez élu site météo chouchou et, piégés dans votre vision passionnelle, vous n’arrivez pas à lui trouver ses défauts ? Vous lui crachez systématiquement dessus parce que votre site à vous est beaucoup mieux ? Vous n’avez jamais entendu parler de ça parce que vous vous en foutez du temps en France ? Je vous mets sur la piste pour y voir plus clair :).

Cette analyse du site – en fait, vous le verrez, des sites – de Météo-France s’organise en 3 grandes parties : Naviguer | Produits et services | Information et qualité. Chaque partie constitue un article du blog.

Juste quelques mots pour expliquer ma démarche : les sites météo sont innombrables ; et pourtant, se ressemblent tous. Mon objectif est d’éclairer un peu mieux cette nébuleuse, de comprendre les façons de faire des sites, comprendre les différentes façons de communiquer la météo, déceler les limites et enjeux du secteur. Cette analyse n’est donc qu’une première : à long terme, l’objectif est bien d’avoir un aperçu de tout ce qui se fait sur internet en matière de météo.

– Naviguer –

Agacés pour quelconque raison de devoir sortir, vous cherchez « météo » dans google pendant que vous enfilez une chaussure pour savoir quel temps il fait dehors, en bon citoyen 2.0. Vous ne vous laissez pas étourdir par les « environ 271 000 000 résultats » et cliquez, comme tout bon internaute consciencieux, sur le premier lien qui vous vient sous le curseur. Ici, c’est meteofrance.com.

Juste après le 1er clic

La pub chez Météo-France, toute une culture.

La pub chez Météo-France, toute une culture.

Le site charge. Il charge toujours … Puis, les premiers cadres apparaissent, encore vides de leurs contenus ; mais par leur nombre, on comprend vite qu’on arrive dans un monde bien plus compliqué que « le temps qu’il fait là maintenant« . A vrai dire on pourrait presque croire s’être trompé de site, puisque les publicités sont les premières choses qui nous sautent aux yeux. L’ensemble de la partie haute – parfois énorme – s’anime avec des produits rarement en lien avec la météo (et encore, moi j’en ai surement juste parce que je passe mon temps à parcourir internet sur ce sujet). Classique, l’encart publicitaire carré dans la partie droite du contenu de la page est lui aussi suffisamment mal intégré au reste du site pour qu’elle nous accapare l’attention.

Plus généralement, même sans pub, on sent quand même venir le site bien lourd : une image de fond qui met du temps à charger, une barre de menu des sites plutôt moche sans être vraiment intégrée, une autre barre de menu du site visité, les deux étant séparés par une image qui permet de nous assurer qu’on est bien sur le site de Météo-France, puis un contenu en 3 colonnes avec des onglets, des sous-liens … Et enfin, cette immense barre du bas qui s’introduit dans le navigateur pour présenter fièrement les nouveaux bulletins vidéos de Météo-France ; une barre bien visible, bien animée … Et donc ultra-intrusive. Au premier abord, ce site pourrait presque désespérer des visiteurs, ceux qui voulaient juste avoir la météo et partir ; non, ici, si vous voulez l’information, il faudra la chercher dans cette pagaille. Heureusement, la carte de France qui présente les prévisions garde la place majoritaire (en haut à gauche, colonne la plus large), mais elle est loin d’être le centre d’intérêt de la page ; et là encore, oh ! tiens ! Une petite pub dans l’angle en haut à gauche ! Néanmoins, l’encart pour la carte de vigilances météorologiques est quant à lui visible, bien intégré, bien placé en haut à droite : voilà au moins une information qu’on trouvera facilement et rapidement – heureusement, vu son importance.

La première impression qui persiste sur ce site, c’est donc bien une profusion apparente de contenu ; l’internaute lambda pourra être surpris de voir à quel point il y a des choses à dire sur un sujet aussi banal que la météo. Cependant, une fois qu’on s’est remis de ses émotions face à une telle richesse, on commence à regarder en détail le contenu, et c’est là un point positif : tout l’essentiel est accessible sur la première page. Si on peut lui reprocher d’être bordélique, elle en tire l’avantage de présenter l’essentiel du contenu d’un coup.

Hiérarchie et plan du site

Mais peut-être faites-vous partie des gens qui veulent plus de détails sur la météo, qui veulent des informations plus précises, et qui sont donc prêts à consacrer du temps à la recherche de cette information. Vous vous confrontez alors à l’exploration complète du site. Accrochez-vous : il suffit de descendre un peu la page d’accueil pour trouver « toutes » les pages de Météo-France, et ce pied de page qui occupe la totalité de votre écran vous dévoile alors toute l’étendue du contenu. En effet, Météo-France n’a pas 1 site … Mais 10 ! L’information est divisée sur ces thèmes : France | Monde | Marine | Outre-Mer | Espaces Services | Climat | Comprendre la météo | Éducation | Nous connaître | Données Publiques

Voilà donc tout ce qui vous est caché sur le 1er site où vous étiez (jusque-là, le sous-domaine France), et heureusement – c’est déjà pas facile de se repérer sur la page d’accueil rien qu’avec les infos de France métropolitaine. La logique, c’est grosso modo « chacun son site » : si vous voulez la météo ailleurs qu’en France, changez de site ; si vous voulez de la documentation sur l’entreprise, changez de site ; si vous voulez du contenu pédagogique, changez de site. Il n’y a pas vraiment de transversalité entre ces domaines : pour y accéder, vous devrez forcément passer par le menu supérieur, le pied-de-page, ou une recherche google (ou interne au site). Sinon, le contenu d’un site lui est spécifique et on ne le retrouvera que rarement sur un autre : seule la carte de vigilance est présente sur tous les espaces. Dans des situations particulières, on peut avoir tout au plus un encart spécial qui présente rapidement le sujet et propose un lien vers l’autre site pour davantage de précisions. La mise en page reste toujours la même et permet de conserver clairement l’identité commune de « site de Météo-France ».

Vous suivez toujours ? Parce qu’après, ça se complique sérieusement : la hiérarchie de chaque site est complètement indépendante des autres. Ainsi, le site « Monde » a 3 pages : accueil – prévisions – climat ; et le site « Nous connaître » en a 8 : accueil – qui sommes-nous ? – missions – activités commerciales – activités et moyens  – école et formation – documentation – presse. Et pour rajouter un peu plus de diversité, sachez qu’il y a des sites qui font exception aux règles déjà identifiées de hiérarchie ! Le site Espaces Services est en fait l’équivalent de 4 sites agglomérés : Espace Particuliers, Espace Professionnels, Espace Partenaires, et la Climathèque.  Deuxième exception et non des moindres, le site Outre-Mer, qui ne contient qu’une seule page « accueil » … Mais où se trouve une liste de liens vers … d’autres sites de Météo-France pour chaque région !! AH … Non en fait, attendez : les 3 régions Martinique, Guadeloupe et Guyane renvoient vers 1 seul et même site : meteo.gp. En revanche, la Réunion, la Polynésie Française et la Nouvelle-Calédonie ont chacun leur site respectif : meteo.re, meteo.pf et meteo.nc ; toujours sous l’identité de site de Météo-France, évidemment. Oh oui, et aussi, le lien pour Mayotte renvoie quant à lui vers une version bien différente – et beaucoup plus vieille – du site de Météo-France pour l’Outre-Mer. Enfin, les liens pour Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis et Futuna, Terre Adélie, Ile Amsterdam, Archipel Crozet et Archipel Kerguelen renvoient vers les prévisions locales du site « Monde ».
…. Facile hein 😀 ?

Résumé des différents sites de Météo-France, pour essayer de s'y retrouver.

Résumé des différents sites de Météo-France, pour essayer de s’y retrouver.

Rassurez-vous, je ne vais pas faire le détail de la hiérarchie de chaque site : ça ne servirait pas à grand chose et je ne suis toujours pas masochiste. Cependant, je vais quand même m’attarder sur le site France, tout simplement parce que c’est surement celui le plus fréquenté. De plus, les autres sites maintiennent une organisation interne globalement similaire, du moins dans leurs présentations.

Le site France est donc composé de 8 sections ; enfin plutôt 7 puisque les pages « accueil » et « météo locale » sont tout simplement identiques : accueil – météo locale – mer – montagne – trafic routier – météo des sports – observations – actualités. L’accent est bien évidemment mis sur les prévisions, et notamment les prévisions locales, en fonction d’où on est et ce qu’on y fait.

Le contenu de chaque page est présenté généralement en 3 colonnes. Celle de gauche, la plus large, contient l’information principale qui correspond à la section, puis une pub en dessous. La deuxième, la plus fine, sert de promotion de contenus et produits internes (bulletins, dossiers, documentation, …), en rapport avec la page affichée et l’actualité météorologique. Enfin la troisième accueille toujours l’encart de vigilance météorologique, et souvent des encarts publicitaires et des encarts relatifs à l’actualité météo. Dans la première colonne, des onglets sont présents pour accéder aux niveaux hiérarchiques encore inférieurs :

Météo locale > Prévisions | Bulletins France | Index UV | Pluie à 1 heure
Mer > Prévisions | Observations
Montagne > Prévisions | Bulletins Avalanches
Observations > Observations | Satellite | Radar

La rubrique Trafic routier fait exception à cette organisation : il s’agit d’une intégration de la carte interactive de V-Traffic. Et la rubrique Météo des sports est tout simplement inutile ! C’est en effet une intégration loupée du site le10sport.com, qui nous affiche une magnifique page introuvable, et une page de site tronquée par le peu d’espace dans lequel elle est intégrée :’).

L'échec de l'intégration de la météo des sports depuis le10sport.com sur meteofrance.com :').

L’échec de l’intégration de la météo des sports depuis le10sport.com sur meteofrance.com :’).

Synthèse

En bref, les sites de Météo-France ont une hiérarchie très arborescente : une organisation qui répond certainement à la nécessité de trier les innombrables productions de Météo-France. Quand on a un peu fait le tour de tous leurs sites, on se rend compte de l’activité très riche et variée de l’organisme, et on réalise alors qu’il est très facile de s’y perdre ! Les contenus sont donc organisés, et ça parait nécessaire, mais posent une limite de taille : il faut comprendre comment ils sont organisés. Et pour ça, heureusement que le pied-de-page est là pour nous guider. Si vous faites fausse route, vous serez contraints de remonter dans la hiérarchie, étant donnée une transversalité des contenus très limitée : seule la deuxième colonne – la fine – permet de suggérer des contenus internes en rapport avec la page consultée, mais elle se confond avec des suggestions de « curiosité » voire de publicité plutôt que de suggérer des choses que vous cherchez vraiment. Cette organisation générale nuit à la découverte du site et force une navigation orientée : mieux vaut savoir ce qu’on cherche. De toute façon, les pubs nombreuses et le plus souvent mal intégrées ne donnent pas envie de s’aventurer longtemps dans les méandres d’un site aussi vaste. Et je pense qu’il a été conçu dans ce sens, à ce qu’en laisse croire l’aspect « portail » de la page d’accueil, qui donne accès aux informations principales. Le site se destine bien aux gens qui cherchent 1 information précise : une prévision, un produit, la carte des vigilances, etc, et n’incite pas les visiteurs à se rendre sur d’autres pages.

A suivre :

2/3 : Produits et services

3/3 : Information et qualité – Conclusion

Publicités

A propos Infos Météo

Bonjour ! Je gère le site http://infosmeteo.wordpress.com :).
Cet article, publié dans Météo, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s